CHERCHEURS
Anne PETIAU

Docteure en sociologie - Chargée de recherche, formatrice (ITSRS-IRTS Montrouge/Neuilly-sur-Marne)

Domaines de recherche

Jeunesses, marginalités et déviances, usages de drogues, pratiques culturelles, musiques électroniques, musiques populaires.

Situation actuelle

*Chargée de recherche et formatrice au sein du Pôle "Formations supérieures et recherche", Fondation ITSRS (Institut de Travail Social et de Recherches Sociales) - IRTS Montrouge/Neuilly-sur-Marne :
-Réalisation d'études et de recherches dans le secteur social et médico-social
- Organisation de séminaires
- Coordinatrice pédagogique du Master MOSS (Management des Organisations Sanitaires et Sociales, en partenariat avec l'Université Paris 13),
- Guidance de mémoires et d'étude de terrain dans le cadre du DEIS (Diplôme d'Etat d'Ingénierie Sociale)/Master CEPP (Conduire et évaluer les politiques publiques, en partenariat avec Université Paris 13) et du Master MOSS.
- Enseignement de méthodologie de la recherche.

* Membre du Conseil Scientifique et Technique du GRIF (Groupement de coopération de recherches en action sociale et médico-sociale. Pôle ressources « Recherches, Travail Social, Intervention sociale, Action sociale, Formation » en Ile-de-France )

* Membre du Bureau du Réseau Thématique "Normes, déviances et réactions sociales" (RT3) de l'AFS (Association Française de Sociologie)

*Membre du comité de consultation international de Dancecult, Journal of electronic dance music culture 

Dernière recherche

* "Squatteurs, santé et droits sociaux", rapport remis au Conseil Régional d'Ile-de-France (PICRI), 2012

Recherche-action menée par l'ITSRS, le CEAQ, la mission Squats de Médecins du Monde et l'Intersquat, financée par le programme PICRI de la Région Ile-de-France (2008-2011). 

Résumé : recherche-action menée autour du dispositif de la mission Squats de Médecins du Monde (MdM). Celle-ci mène des actions de réduction des risques sanitaires et sociaux, d'accès aux droits et aux soins des personnes vivant en squat et dans les lieux non prévus pour l'habitat à Paris, en situation de vulnérabilité socio-sanitaire, selon une méthodologie de santé communautaire. La recherche a pour objectifs la production de connaissances sur les rapports à la santé et aux institutions médicosociales des squatters et personnes susceptibles d'avoir recours à la mission Squats d'une part, et d'autre part la conduite d'une étude évaluative de la mission Squats.
Méthodologie : recherche-action participative. Séminaire de travail collaboratif avec les intervenants sociaux, groupes de travail (intervenants sociaux et squatteurs), focus groups (squatteurs et personnes sans habitat), entretiens individuels (squatteurs et hiérarchie de MdM).
Durée : 3 ans.
 

Dernière publication

Technomedia. Jeunes, musique et blogosphère, Editions Mélanie Seteun, coll. "Musique et société", 2011, 138 pages.

L’été 2007, la Tecktonik a provoqué un véritable effet de mode auprès des adolescents et préadolescents. Des jeunes danseurs aux vêtements colorés et aux coiffures stylisées déferlent sur les écrans de télévision, les radios et les magazines, dansent dans les rues, les discothèques et les cours de collège. Mais les danses électro, toujours existantes à l’heure actuelle, se développaient en réalité depuis plusieurs années dans les discothèques et sur Internet, au travers des blogs et des réseaux sociaux.

Cette enquête décrypte l’impact des industries culturelles et médiatiques aujourd’hui, tout en montrant le rôle de la créativité des jeunes, de leurs pratiques amateurs et des espaces qu’ils créent sur Internet. L’arrivée du web 2.0, des blogs et messageries instantanées dans les pratiques, la conquête d’une autonomie culturelle par les préadolescents, les nouvelles modalités de mise en scène et de construction identitaire à l’heure d’Internet, les processus de starification, sont autant de phénomènes passés au crible de l’analyse.

Une plongée au cœur d’un phénomène juvénile qui, en associant étroitement pratiques numériques et pratiques musicales, manifeste de grandes tendances de la culture contemporaine.

http://www.seteun.net 

Travaux universitaires

*Thèse de doctorat de sociologie
« Musiques et musiciens électroniques. Contribution à une sociologie des musiques populaires », Université Paris 5, 2006.

Les musiques électroniques se sont développées en France au travers des réseaux alternatifs des raves et des free parties, tout en intégrant un secteur professionnalisé des musiques populaires déjà existant. A partir d'une enquête de terrain menée auprès d'amateurs et de musiciens, cette thèse se propose d'étudier les mondes des musiques électroniques. Située au croisement d'une sociologie compréhensive de la musique - attentive aux significations données aux pratiques et aux dispositifs organisant les relations à la musique - de la jeunesse et de la déviance, la thèse montre comment ces musiques sont vécues, rend compte des modes d'engagement et des figures du musicien qui s'élaborent dans ce monde musical. En replaçant les musiques électroniques dans le cadre plus général des musiques populaires contemporaines, elle contribue à l'évaluation des approches théoriques produites pour aborder ces musiques et à la compréhension de la dynamique de leur constant renouvellement.

"Electronic music and musicians. Contribution to popular music studies"

Electronic music has been developed in France through alternative networks like raves and free parties. At the same time, this music has incorporated the already existing popular currents and theirs professional sectors. Mainly based on a fieldwork with both amateurs and musicians, the thesis explores the different conceptions, significations and social actions relative to electronic music movement as a whole. In the perspective of an understanding sociology of music, youth and deviance, with particular focus on both significations of usual actions and sets-up organizing the relations to music, we demonstrate the ways these musical environments are experienced existentially by understanding forms of commitments and outstanding figures of musician. By placing electronic music in the wider frame of popular music, we contribute to the evaluation of theoretical approaches which are made in order to cope with these currents and understand their constant renewal.

Mots clés : jeunesse, musiques électroniques, musiques populaires, pratiques culturelles amateurs et associatives, professions artistiques, déviance, marginalité.

Recherche soutenue par l'INJEP (Bourse "Jeunes Chercheur", 2003)

*Mémoire de DEA de sociologie
« Le phénomène techno, révélateur du social contemporain », Université Montpellier III, 1999.
*Mémoire de maîtrise de sociologie
« Aspects du lien social dans la rave », Université Montpellier III, 1998.

Etudes et expertises

*2007 : « Les parcours juvéniles de consommation de substances psychoactives découvertes en contexte festif» (sous la direction de M. Maffesoli, avec L. Pourtau), rapport de recherche remis à la MILDT et l'INSERM.

Convention de recherche entre l'Université Paris V et la MILDT-INSERM n° MIL0506.

Résumé : Recherche exploratoire sur les parcours de consommation de drogues des jeunes. La recherche élabore une typologie des usages, des risques qui y sont associés, et distingue des modalités de contrôle. Elle étudie les carrières de consommation et le passage entre les différents usages. Elle propose un ensemble de préconisations, notamment pour une stratégie de prévention et de réduction des risques auprès des jeunes ayant initié leur consommation en contexte festif.
Méthodologie : entretiens individuels, récits de vie.
Durée : 2 ans.

Mots-clefs : usages de drogues, carrières de consommation, jeunesse, prévention, sociologie compréhensive.

*2005-2006 : Eranos / Mairie de Paris, Délégation au commerce et à la création
Etude sur les imaginaires et les comportements dans les marchés de Paris.

Publications

Livre

Technomedia. Jeunes, musique et blogosphère, Editions Mélanie Seteun, coll. "Musique et société, 2011, 138 pages .

Articles parus dans des revues à comité de lecture

* « Une autonomie polysémique. Réflexions à partir d'une recherche-action sur l'accès aux soins et aux droits des squatteurs », Vie sociale, n° 1, 2012 (avec Lionel Pourtau).
* « Regard sur la participation de populations marginalisées à la recherche-action. Le cas des squatters en Ile-de-France » , Interventions économiques, n° 43, 2011 (avec Lionel Pourtau) - Consultable en ligne
* « Internet et les nouvelles formes de socialité », Vie sociale, n°2/2011, pp. 117-127.
*« De la découverte des substances psychoactives en milieu festif techno à l'usage maîtrisé » , Drogues, santé et société, vol. 8, n°1, 2009 (avec L. Pourtau et C. Galand) (consultable en ligne).
*« Marginalité et musiques électroniques », Agora Débats/Jeunesse, n° 42, 2006, pp. 128-139.
*« Une ‘‘communication musicale''. Une étude de la pratique collective de la musique techno, à partir d'Alfred Schütz » , Sociétés, n° 85, 2004, pp. 71-82 (consultable en ligne)
*« Musique techno et postmodernité », Religiologiques, n° 24, Montréal, 2001, pp. 53-70.
*« L'enracinement social de la musique techno », Sociétés, n° 72, 2001, pp. 77-91.
*« L'Age d'or de la techno », Cahiers de l'imaginaire, n° 19, 2000, pp. 53-59.
*« Rupture, consumation et communion. Trois temps pour comprendre la socialité dans la rave », Sociétés, n° 65, 1999, pp. 33-40.

Contributions à des ouvrages collectifs

* « L'intervention sociale auprès des squatteurs. Eléments pour la sociologie d'une jeunesse marginale », dans J.-Y. Dartiguenave, C. Moreau, M. Savina (dir.), Identité et participation sociale des jeunes en Europe et en Méditerranée, Paris, L'Harmattan, 2013, p. 177-187 (avec Lionel Pourtau).
* « Les squats : entre réponse à la précarité et stratégie de reclassement » dans S. Ertul, J.-P. Melchior, P. Warin (dir.), Les parcours sociaux face aux politiques publiques, PUR, 2012 (avec Lionel Pourtau).
* « Free parties et teknivals : dans les marges du marché et de l'Etat, système de don et participation », dans N. Bénard (dir.), Histoire des rencontres musicales, Paris, Le Camion Blanc, 2012.
* De la déviance à la professionnalisation. Musiciens et amateurs de musiques électroniques », dans E. Gallibour, Y. Raibaud (dir.), Transitions professionnelles dans le monde associatif et l'animation », Paris, L'Harmattan, 2010, p. 69-80
*« L'esthétique de l'efficacité. Sur un usage social des musiques électroniques », dans M. Perrenoud (dir.), Terrains de la musique. Approches socio-anthropologiques du fait musical contemporain, Paris, L'Harmattan, 2006, pp. 49-70.
*« L'expérience techno, des raves aux free parties », dans B. Mabilon-Bonfils (dir.), La fête techno, Paris, Editions Autrement, n° 231, 2004, pp. 28-42.
*« Variations techno. La pensée maffesolienne comme grille ouverte de lecture des raves et du phénomène techno » (avec Lionel Pourtau), dans Dérive autour de l'œuvre de Michel Maffesoli, Paris, L'Harmattan, 2004, pp. 273-280.

Comptes-rendus

*Gérôme Guibert, La production de la culture. Le cas des musiques amplifiées en France, Irma Editions/Mélanie Séteun, dans Sociétés, vol. 106, n°4, 2009, p. 92-96.
*Stéphane Hampartzoumian, Effervescence techno, Paris, L'Harmattan, 2004, dans Sociétés, n° 90, 2005, pp. 119-120.
*Sophie Le Coq, Raisons d'artistes. Essai anthroposociologique sur la singularité artistique, Paris, L'Harmattan, 2002, dans Sociétés, n° 85, 2004, pp. 125-126.
*Sandy Queudrus, Un maquis techno. Modes d'engagement et pratiques sociales dans la free party, Nantes, Ed. Mélanie Séteun, dans Sociétés, n° 72, 2001, pp. 142-143.

Interventions

Communications à des colloques

* "L'hybridation en musiques électroniques et la figure de l'auditeur", Journée d'étude "Musiques nouvelles et mélange des genres", EHESS/ Institut Protestant de théologie, 22-23 mars 2013, Paris.
* « Questionner les limites de la participation des ‘acteurs faibles' en recherche-action et en santé communautaire ». Séminaire du CERTS : Approches participatives en recherche en travail social, regard(s) critique(s), 7-8 décembre 2012, Montpellier.
* Quatrième congrès de l'Association Française de Sociologie.
« Pratiques déviantes et innovation sociale : le cas des squats en Ile-de-France ».
Université Pierre Mendès-France Grenoble, 5-8 juillet 2011 (avec Lionel Pourtau ).
* Journée d'étude du GRIF : Politiques et pratiques de l'intervention sociales aujourd'hui : quelles références, quelles valeurs, quelles normes ?
« La référence à l'autonomie dans l'intervention sociale : quelles significations ? ».
Paris, Institut de Puériculture, 7 décembre 2010.
* Colloque : Les parcours sociaux, entre nouvelles contraintes et affirmation du sujet.
« Les populations régulières des squats artistiques : idéal d'autonomie et stratégies de reclassement ».
Université du Maine, 17-19 novembre 2010 (avec Lionel Pourtau).
* Cinquième Rencontre Jeunes et sociétés en Europe et autour de la Méditerranée : Les jeunes au début du XXème siècle, entre motifs d'inquiétude et raisons d'espérer.
« Les squats : entre réponse à la précarité et stratégie de reclassement ».
Montpellier, 28-30 octobre 2010 (avec Lionel Pourtau).
* Congrès 2010 des SHS en Médecine : L'idée de justice et la médecine
"Une autonomie polysémique. La confrontation des définitions de l'autonomie des personnes et des institutions sociales dans un dispositif d'accès aux soins et aux droits des squatters et personnes sans habitat à Paris"
Université Montpellier 1, 17-19 juin 2010 (avec Lionel Pourtau).
*Colloque International Jeunes adultes en Europe et en Méditerranée : Identités et participations sociales des jeunes, enjeux pour l'action publique
"L'intervention sociale auprès des squatters. Éléments pour la sociologie d'une jeunesse marginale.
31 mars, 1-2 avril 2010, Université de Rennes (avec Lionel Pourtau) .
*Colloque GRIS AISLF : Institutionnalisation-désinstitutionnalisation de l'intervention sociale
"La politique de réduction des risques en toxicomanie dans les milieux des squats"
Université de Rouen, 28-29 janvier 2010 (avec Lionel Pourtau).
* Sixième séminaire du CERTS : Participation et partenariat dans la recherche sur les pratiques en travail social
"La participation des praticiens, usagers et chercheurs dans une recherche-action sur l'accès aux soins et aux droits des personnes vivant en squat en Ile-de-France
Université de Helsinki, 11-12 décembre 2009.
* Troisième congrès de l'Association Française de Sociologie
« Diversité des jeunesses et modes de construction identitaire dans la société médiatique »
et « Représentation des drogues et maîtrise de l'usage »
Université Paris Diderot, 11-17 avril 2009.
* Colloque du CEAQ : La socialité postmoderne IX
« Les pratiques culturelles adolescentes-juvéniles à l'heure de la culture médiatique et des technologies de la communication : le cas de la Tecktonik et des danses électro »
Université Paris 5-Sorbonne, 19-20 juin 2008.
*Colloque du CEAQ : La socialité postmoderne VIII
"Usages juvéniles des drogues et carrières de consommation. Encadrement par le groupe et autres formes de régulation"
Université Paris V-Sorbonne, 20 et 21 juin 2007.
*Colloque MIRTCA/CEMEA : Les transitions professionnelles dans le monde associatif
« De la déviance à la professionnalisation en musiques électroniques »
Maison des Sciences de l'Hommes d'Aquitaine, 25-26 avril 2007.
*Colloque de l'IASPM : Musiques populaires, une exception francophone ?
« Penser les musiques populaires, à partir des musiques électroniques »
Université Catholique de Louvain (Belgique), 8-9 février 2007 (consultable en ligne)
*Deuxième Congrès de l'Association Française de Sociologie
« Le rapport au travail des musiciens déviants, signe d'une évolution plus globale ? »
« Rôle et instrumentalisation des travaux sociologiques dans les conflits liés aux musiques électroniques et aux free parties » (avec Lionel Pourtau)
Université Victor Segalen Bordeaux II, 5-8 septembre 2006.
*Journées du CEAQ : Etats des recherches
« La jeunesse comme ‘plein jeu social' »
Université Paris V Sorbonne, 20 et 21 juin 2005.
*Colloque de l'IRIS : Su'll imaginario
« Communication musicale et lien social. A partir d'Alfred Schütz »
Université La Sapienza (Rome), 26 mai 2005.
*Terrains de la musique
« Les usages sociaux de la musique techno »
Université Toulouse le Mirail, 24 et 25 mai 2004.
*Premier Congrès de l'Association Française de Sociologie
« Renouvellement des ‘‘générations musicales'' et socialisation »
Université Paris XIII (Villetaneuse), 24-27 février 2004.
*Dixième Colloque Bilatéral Franco-Roumain : Supports, dispositifs et discours médiatiques à l'heure de l'internationalisation. Première Conférence Internationale de Francophonie
« Les réseaux Internet dans la construction identitaire des amateurs de musique techno » avec Lionel Pourtau
Université de Bucarest (Roumanie), 28 juin-2 juillet 2003.
*Journées du CEAQ : Etat des recherches
« Musique, montages, dispositifs festifs et socialité »
Université Paris V Sorbonne, 24 et 25 juin 2002.
*69ème Congrès de l'ACFAS
« Musique techno et postmodernité »
Université de Sherbrooke (Québec), 14 et 15 mai 2001.
*Colloque du CRI-IRSA : Lien social et imaginaire
« Socialité techno et mythe de l'Age d'or »
Château de Castries (Castries), 15 et 16 juin 2000.
*Colloque du CRI-IRSA : L'imaginaire : entre vie quotidienne, nomadisme et exotisme
« Ruptures et expérience du sacré dans la rave »
Centre Régional des Lettres (Montpellier), 5 et 6 mai 1999.

Exposés dans des séminaires

*Séminaire doctoral d'Antoine Hennion : Aimer la musique
« Alfred Schütz et la musique »
CSI (Centre de sociologie de l'innovation), Ecole des Mines de Paris, 13 juin 2006.
*Séminaire : Socialités
« Jeunesse, musique et lien social »
Centre Communal d'Action Sociale, La Rochelle, 22 et 23 mars 2006.
*Séminaire de DEA d'histoire socioculturelle
« Des raves aux free parties. Logiques passionnelles et juvéniles des pratiques musicales et festives électroniques »
Université de Versailles-Saint Quentin en Yvelines, 14 mai 2005.

Interventions dans le cadre de festivals et événements culturels

* Invitée de Cultures Monde, "Dans la foule des grands festivals - Après Woodstock : Musiques et contestations sociales", France Culture , 9 mai 2013 (disponible en podcast).
* Table Ronde "Trip, musique, voyages intérieurs et paradis artificiels", Centre musical Fleury Goutte d'Or, Paris, 13 avril 2013.
* Table Ronde "La musique à l'ère des réseaux sociaux et du peer-to-peer", Forum des images, Paris, 3 avril 2013.
*Rencontre Electro Dance, Bibliothèque de Valenciennes, 14 juin 2008.
« Danse électro et Tecktonik : regard sur les cultures jeunes aujourd'hui »
* Ciné Toboggan, Décines, 10 octobre 2008.
Soirée Débat « Génération Electro »
*Festival Electro Alternativ', Toulouse, 5 juillet 2007
"Mix, remix, sampling... Ethiques et pratiques musicales électroniques"
*Festival Eclektik, Rennes, 13 juin 2007.
Intervention dans le cadre de la table Ronde « Arts et Musiques ».
*GBH/Copyright Volume Tour, Festival Ososphère, Strasbourg, 30 septembre 2006.
Lieu de rencontre, Chelles, 18 mars 2006.
GBH/Copyright Volume Tour, Chartrettes, 16 décembre 2006.
"Au bout de l'histoire de l'auditeur. Ecoute, supports et création en musiques électroniques."
*Meeting des Musiques Electroniques, Rennes, 2 décembre 2005
Intervention dans le cadre d'un débat autour des musiques électroniques.
*GBH/Copyright Volume Tour, Gap, Coustellet, 7 et 8 avril 2005.
"Des raves aux free parties".
*Festival Emergences, Genevilliers, 20 avril 2002.
"De la fête à l'œuvre. L'institutionnalisation de la musique techno."

Appartenances à des associations professionnelles

*AFS (Association Française de sociologie)
*AISLF (Association internationale des sociologues de langue française)
*GRIF (Groupement coopératif de recherche en action sociale et médico-sociale d'Ile-de-France), Pôle ressources "Recherche, travail social, intervention sociale, action sociale, formation" en Ile-de-France.
*IASPM (International association for the study of popular music), branche francophone d'Europe.
*GREMES (Groupe de recherches et d'études sur la musique et la socialité). Responsable de 2004 à 2008.

Enseignement

 2012-2013
IRTS Montrouge/Neuilly-sur-Marne, en partenariat avec l'Université Paris 13. DEIS/Master Evaluer et conduire les politiques publiques. Cours Méthodologie de recherche.

2007-2012
IRTS Montrouge/Neuilly-sur-Marne. Divers cours et interventions : La communication en travail social (filière AS 1ère et 2ème année) ; L'usage de drogues illicites. Risques et réduction des risques (filière ES, 3ème année) ; Introduction à la sociologie (filière CESF) ; Méthodologie documentaire (filière AS 1ère année), etc.

2009-2010
IRTS Montrouge Neuilly-sur-Marne, en partenariat avec l'Université Paris 13. 1ère année ASS, ES, EJE et Licence I Administration économique et sociale. CM Sociologie des grands problèmes sociaux.

2009-2011
Direction de mémoires de recherche à l'EAC (Ecole des Métiers de la culture)

2008-2009
- Université Catholique de Lille
Chargée de cours - Sociologie des musiques populaires (30h)
Master 2 Arts du spectacle

2007-2008
- Université Paris 13/IRTS
Chargée de cours - Introduction à la sociologie (30h)
Licence 1 AES
- Université Paris 5
Chargée de cours - Imaginaire, vie quotidienne et postmodernité (9h)
Master 1 Sciences sociales

2006-2007
- ENA
Correcteur spécial concours de l'ENA
- Université Paris 5
Chargée de TD - Imaginaire, vie quotidienne et postmodernité (9h)
Chargée de cours - Simmel, penseur de notre temps (4h)
Master 1 de sociologie
- Université d'Evry Val d'Essonne
Chargée de TD - Méthodologie (36h)
Licence AES - 2ème année
- Université Paris 13/IRTS
Responsable de la sociologie 1er semestre
Cours magistraux, TD, coordination - Sociologie (33h)
Licence AES - 1ère année
- IRTS (Neuilly-sur-Marne)
Guidance de mémoire
DE ES - 3ème année

2005-2006
- Université d'Evry Val d'Essonne
Chargée de TD - Sociologie des pratiques culturelles (54h)
Licence AES - 1ère année
- Université Paris 5
Chargée de TD - Imaginaire, vie quotidienne et postmodernité (9h)
Master 1 de Sociologie
- IRTS/Université Paris 13
Responsable de la sociologie 1er semestre
Cours magistraux, TD, coordination - Sociologie (33h)
AES - 1ère année
- IRTS (Neuilly-sur-Marne)
Guidance de mémoire
DE ES - 3ème année

2004-2005
- IUT Paris 5
Chargée de TD - Communication interpersonnelle (21h)
DUT Informatique - 1ère année
- IRTS (Neuilly-sur-Marne)
Chargée de cours et de TD - Sociologie (21h)
AES - 1ère année

2003-2004
- Université d'Evry Val d'Essonne
Chargée de TD - Sociologie de la jeunesse (22h)
DEUST Travail social et métiers de la ville - 2ème année
- IRTS (Neuilly-sur-Marne)
Chargée de TD - Sociologie (15h)
AES - 1ère année

Diplômes et qualifications

*2007 : Qualification aux fonctions de Maître de conférence en sociologie
*2006 : Doctorat de sociologie
Mention "Très honorable avec félicitations, à l'unanimité du jury"
Université Paris V René Descartes
*1999 : DEA « Identités et formes symboliques »
Sociologie, ethnologie, anthropologie. Mention « Très Bien »
Université Paul Valéry Montpellier III
*1998 : Maîtrise Sociologie
Mention « Bien ». Université Paul Valéry Montpellier III
*1997 : Licence Sociologie
Mention « Bien ». Université Paul Valéry Montpellier III
*1995-1996 : DEUG Sociologie, ethnologie 1° et 2°
Mention « Assez-Bien ». Université Paul Valéry Montpellier III
*1994 : Baccalauréat série B - Economique et social
Mention « Assez-Bien ». Lycée Joffre (Montpellier)

 

Contact :
Anne Petiau
Université Paris 5 - CEAQ
45, rue des Saint Pères
75 006 PARIS
Tél/fax : 01. 42. 86. 41. 68
Portable : 06. 61. 57. 66. 00
anne.petiau@ceaq-sorbonne.org

CEAQ
c/o H2M
67 bd Saint-Germain - 75005 Paris