LIVRES
La vie au grand air. Aventures du corps et évasions vers la nature

La vie au grand air

Aventures du corps et évasions vers la nature

Sous da direction de Olivier Sirost

Presses Universitaires de Nancy

Expression utopique née au 19e siècle, la vie au grand air interroge les manières dont s’exprime le besoin de retour à la nature pour l’homme de la vieille Europe occidentale à l’heure de l’urbanisation et de l’industrialisation. Si l’illusion d’une nature immuable persiste et continue d’animer les imaginaires sociaux, les représentations de la nature chrétienne s’effacent au profit d’usages prenant pour référence l’environnement, le paysage, la campagne rurale ou la nature sauvage des explorateurs. Ce lent changement des mentalités s’éclaire par des dynamiques nouvelles telles que les utopies romantiques, les explorations coloniales et les politiques impériales, l’avènement du darwinisme social et de l’hygiénisme. Un foisonnement d’associations, de dispositifs pédagogiques, d’aventures et d’expériences caractérise dès lors le comportement nouveau de l’homme urbain qui redevient au contact de la nature homo-ludens. Les scoutismes et autres mouvements de jeunesse, le naturisme, le camping, les clubs de plage, les clubs alpins, le ski, la danse, la randonnée, le canoë-kayak et le nautisme sont sans doute parmi les phénomènes les plus marquants de ce recours à la nature qui caractérise la fin du 19e siècle jusqu’aux années 1960. Ils dessinent les politiques culturelles du plein air dont la société des loisirs sportifs est aujourd’hui l’héritière.

Ont contribué à cet ouvrage :
Noël Barbe, Arnaud Baubérot, Sergio Dalla-Bernardina, Daniel Denis, Damien Féménias, Julien Fuchs, Jean-Jacques Gauthé, Olivier Hoibian, Roland Huesca, Aurélien Niel, Nicolas Palluau, Michel Rainis, Pascal Roland, Jean-Christophe Sevin, Olivier Sirost, et Alice Travers
Olivier Sirost est sociologue, maître de conférences à l’Université de la Méditerranée, chercheur au Centre d’Etudes sur l’Actuel et le Quotidien (CEAQ, Université Paris Descartes) et membre de la Société d’Ethnologie Française. Il est spécialiste des rapports corps/nature dans les sociétés occidentales dans une perspective historiographique (camping, sports et pédagogies du plein air) et contemporaine (loisirs et environnement). Il a dirigé Habiter la nature ? Le camping, Revue Ethnologie Française, 2001-4 ; Le corps extrême dans les sociétés occidentales, Paris, L’Harmattan, 2005 ; et est l’auteur de Petite sociologie du camping, Paris, Seuil, 2009.
CEAQ
c/o H2M
67 bd Saint-Germain - 75005 Paris