AGENDA DU GEMODE
Exposition David Seidner (02 octobre/1er fevrier) Musée des arts décos

Exposition

du 2 octobre au 1er février 2009

 

David Seidner - Photographies

Né à Los Angeles en 1957 et prématurément disparu du sida en 1999, David Seidner a laissé une œuvre aux registres multiples, encore largement méconnue. Collaborateur des revues de mode les plus prestigieuses, il assura durant plusieurs saisons les campagnes photographiques de la maison Yves Saint Laurent.

La Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent présente son travail le plus personnel. On ne peut qu’admirer sa maîtrise, sa technique, tout en étant bouleversé par l’émotion qui sourd à tout moment. Articulées autour de différents thèmes - corps fragmentés, nus, portraits, ainsi qu’une ultime et éblouissante séquence d’orchidées - les œuvres exposées ici allient le souci formel le plus extrême à la sensualité la plus raffinée.

Note des commissaires de l'exposition

par Violeta Sanchez et Gilles Jaroslaw

Avec cette exposition, nous souhaitons rendre hommage à l’artiste David Seidner, qui, soucieux de forger son identité, puise dans l’histoire de l’art une dimension universelle et dans l’art contemporain la substance de son être.
Si l’on peut parler de la mémoire comme d’un courant artistique, l’oeuvre de Seidner devrait sans nul doute lui appartenir.
Mémoire des artistes qu’il inscrit dans le platine, tels les bustes classiques, icônes intemporelles de notre histoire. Passeur, il inventorie la forme, lui conférant par sa conviction la gravité de l’âme.
Ainsi la chair des nus, académiques, dépouillés de tout artifice, illustre sa quête de la matière, picturale, humaine et photographique.
Il privilégie les éléments de décor humbles, fil de fer, bris de miroir, murs à la peinture patinée par le temps. Il joue avec la chimie, stratifie les Ektachrome, surimprime les négatifs, interpose des plaques de verre peintes entre l’objectif et son sujet, fait de la prise de vue une performance.
Cette recherche l’obsède jusqu’à ce qu’il devienne lui-même son sujet d’expérimentation. Avec ses autoportraits nus, il se statufie, s’immortalise.
Mémoire façonnée inlassablement, où le processus retrouve son sens et la perfection prend vie.
Des portraits fragmentés de jeunesse aux Orchidées, vulnérables et irréductibles, à son image, commence, s’accomplit et s’achève sa quête. Seules subsistent beauté, sensualité, couleur et lumière.

 

Catalogue de l'exposition David Seidner, édition de Le Promeneur, 25 € disponible et en vente dans notre boutique, 5 avenue Marceau.

Ouverture et horaires

Du mardi au dimanche (fermé le lundi).
De 11 h à 18 h
(dernière entrée à 17 h 30).


Tarifs

5 € - Plein tarif.
3 € - Tarif réduit (étudiants, carte sénior, Amis des musées).
Gratuit : moins de 10 ans, chômeurs.
3 € - Groupes.


Accès

3 rue Léonce Reynaud
75116 Paris
Les photographies sont interdites.


Renseignements

Tél. : +33 (0)1 44 31 64 31
Métro : Alma Marceau
Bus : 42 - 63 - 80 - 92 - 72
Parking : avenue George V


CEAQ
c/o H2M
67 bd Saint-Germain - 75005 Paris