SFB

Séminaire Franco-Brésilien

Créé en 1987, son objectif est d’offrir à des chercheurs français et brésiliens un lieu favorisant les rencontres et la mise en commun de travaux. A partir de 2008-2009, il propose un espace de réflexion consacré aux catégories « formantes » de nos deux sociétés. En nous fondant sur la complicité culturelle de nos deux pays, nous reverrons les « conditions des possibilités » des les échanges entre sociologues à partir de la littérature, des arts, de la danse, de la musique et effectuer une relecture de leurs travaux à la lumière des différentes écoles de pensée sociologiques et philosophiques. Les représentants de tous les savoirs sont les bienvenus pour apporter leur collaboration à notre séminaire.

 

L’objectif principal du Séminaire Franco Brésilien est d’offrir aux chercheurs un lieu favorisant les rencontres et la mise en commun de travaux scientifiques. Pour 2012-2013 le SFB propose une réflexion consacrée aux catégories « formants » de nos sociétés.

Ce séminaire  met en lumière les dichotomies sociétales franco-brésiliennes en comparant les différents avènements de la vie sociale dans les domaines du social, du politique, du travail, du religieux, de la famille, des idéologies, des grands débats intellectuels, de la consommation, de la technique, de la nation. . .  Cette liste ne se veut ni limitative ni exhaustive.

 Nos travaux suivront le cheminement de l’ouvrage de Michel Maffesoli : « La passion de l’ordinaire”.  Miettes sociologiques.                                                      

Les réunions aborderont les thématiques suivantes :

 Regard sociologique sur l’art.  « La création au quotidien » p. 61

Le changement social dans la famille et ses problématiques actuelles. Les relations, l’affectivité,  famille et intimité.  « Naissance de la société postmoderne » p. 129

Les conflits sociaux comme l’augmentation de la violence, la discrimination, l’exclusion, l’immigration, les acteurs sociaux handicapés, la solidarité, le tourisme. Voyager et vivre ailleurs. Être étranger.                              Le milieu rural : quel est son avenir ?  « L’imaginaire social » p. 165

La rumeur : le mensonge,  les paroles insensées. Loyauté et éthique. La dignité envers soi et envers l’autre. (La violence verbale). « Sagesse du quotidien : reconnaître

 

 

 

Responsables :

Ana Maria Peçanha.

LUDMILLE G. WILMOT

anamaria.pecanha@ceaq-sorbonne.org

ludmille@hotmail.com


 

Anthropologie d'une saudade
CEAQ
c/o H2M
67 bd Saint-Germain - 75005 Paris