2000-2001 SOCIOLOGIE DU MAL
Sous ses diverses formes : agressivité, violence, souffrance, dysfonctionnement, péché, etc., le mal taraude le corps social. C'est, aussi, une constante des mythes, contes, légendes et autre représentations collectives. C'est ce qui, à titre d'hypothèse, nous amènera à dépasser la problématique d'un homme parfait, d'une société parfaite qui, fût-ce comme idéal ou comme projet, a marqué la modernité. Accepter l'imperfection, empirique et théorique, comme étant, aussi, un élément structurant du donné mondain peut être une bonne manière d'analyser la socialité post-moderne.
CEAQ
c/o H2M
67 bd Saint-Germain - 75005 Paris