GRES

Groupe de Recherche sur l'Espace et la Socialité

 

Créé en février 2004, ce groupe d’étude réunit des chercheurs de différentes disciplines qui s’intéressent à l’émotion que dégage l’espace. En parcourant l’espace de villes contemporaines, nous cherchons à observer les symptômes de la postmodernité et à reconnaître la charge symbolique des espaces urbains à partir de l’appropriation des hauts lieux par leurs habitants. Nous voulons analyser cette postmodernité naissante au travers de l’espace en faisant appel aux archétypes, qui sont des images porteuses de sens.

La raison a été trop souvent mise en avant par la modernité, héritière d’une tradition iconoclaste. Et, pour cette raison, nous avons quelques fois des difficultés à penser la ville à partir de l’image et de l’imaginaire. Depuis Freud, nous redonnons de l’importance à l’imaginaire qui n’est plus vu comme le résultat d’un conflit entre les pulsions et leur refoulement social mais le résultat d’un accord entre les désirs et les objets qui nous entourent. L’imagination n’est pas un produit du refoulement mais du défoulement, celui qui exprime librement nos sentiments. En 1960, Gilbert Durand avec Les Structures anthropologiques de l’imaginaire, a créé une grille d’analyse de l’imaginaire, et c’est à partir de cette grille rigoureuse que nous proposons de parcourir l’espace.

Contact : Tania da Rocha Pitta

Port. : 06.67.67.73.13

E-mail : tania.pitta@ceaq-sorbonne.org


CEAQ
c/o H2M
67 bd Saint-Germain - 75005 Paris