AGENDA DU GEMMI

Année 2010/2011 : Imaginaire et lien social

Cycle de séances prévues pour Mai/Juin 2011.

Programme à venir.

 


 

AGENDA 2009

 

Année 2008/2009 : Sociologie de l’imaginaire appliquée

 

Le GEMMI continue de se centrer sur la sociologie de l’imaginaire. L’imaginaire est un donné qui est susceptible de traverser tous les sujets de recherche en sociologie. Il s’agit davantage d’une approche spécifique que d’un objet en soi.A l’heure où le concept est de plus en plus utilisé, le GEMMI proposera de passer en revue différents auteurs classiques et contemporains (Bataille, Durand, Descola) et la manière dont on peut utiliser leur pensée dans ses recherches de thèse ou de mémoire. Il s’agira également d’expliquer la manière de conduire un terrain de recherche (Entretiens, questionnaires, observation directe) pour obtenir des données d’analyse spécifiques à une approche de l’imaginaire. La deuxième perspective est de promouvoir l’application que l’on peut faire des théories de l’imaginaire notamment dans le monde de l’entreprise qui peut être très intéressé par ce type d’approche. A ce titre, des séances pourront être réalisées au sein de certaines entreprises. Les étudiants susceptibles de demander une allocation de recherche en CIFRE sont particulièrement concernés.

 

 Imaginaires du Web 2.0 et transformation des organisations managériales

Mercredi 28 janvier 2009 de 12h30 à 14h

Invité : Stéphane Hugon, sociologue, chercheur au CEAQ

Avec Anthony Mahé, sociologue au CEAQ, Christine Chicaud, responsable Marketing et Nicolas Hirel, directeur Marketing.

Le Gemmi, pour inaugurer son programme « sociologie de l’imaginaire appliquée »,  organise une rencontre entre Stéphane Hugon, spécialiste de la sociologie de l’Internet, et la direction du marketing de GE Money Bank à l’attention des collaborateurs de la société GE Money Bank et des étudiants intéressés par le sujet.Stéphane Hugon proposera une analyse de l’impact de l’implantation des sites Internet collaboratifs Web 2.0 sur le management des entreprises.

Ce séminaire est une occasion pour les personnes qui le souhaitent d’assister à un dialogue entre le monde universitaire et le monde de l’entreprise, entre la sociologie de l’imaginaire et le management. Une occasion idéale pour apprendre à articuler ces deux univers.

La rencontre aura lieu dans les locaux de GE Money Bank :

Tour Europlaza

20 avenue André Prothin

92063 Paris-La Défense Cedex France

Inscription obligatoire, contacter Anthony Mahé : mahesocio@yahoo.fr

En raison d’un nombre de places limitées et d’un accès sécurisé dans l’enceinte de la tour une inscription au préalable est obligatoire.

 

 

AGENDA 2008

 

Les dispositifs de l’interaction

Anthony MAHE : Lecture de Philippe Descola, pour une écologie des relations.

Frédéric VINCENT : Lecture de Martin Heidegger, ce que notre habitat dit de notre relation aux autres.

Le Gemmi se propose lors de cette séance de présenter deux auteurs fondamentaux pour l’analyse du lien social dans les sociétés postmodernes.

Soucieux d’éclairer les chercheurs en sociologie tant d’un point de vue conceptuel que pratique, le GEMMI envisage par cette double présentation de donner des clés de lecture afin d’intégrer dans les recherches sur le lien social et les formes de solidarité des théories originales, qui vont au delà des seules interactions entre humains, en intégrant dans ces rapports la dimension matérielle et physique qui constitue le lien social. Il apparaît primordial aujourd’hui de prolonger l’analyse des « cadres de l’expérience » proposée par E. Goffman en intégrant la dimension trop oubliée de la matérialité des ces « cadres » de l’interaction.

Si le lien social se tisse au travers du partage des émotions, des idées, des symboles, ce n’est pas sans un certain nombre de dispositifs qui viennent canaliser la « reliance » sociale et le « tribalisme ». Un interactionnisme symbolique qui tient compte du milieu dans lequel il prend forme, aussi bien naturel (la rapport à la nature, à la forêt) qu’artificiel (les objets ordinaires, la culture matérielle), telle est la voie de réflexion suggérée déjà par Heidegger, prolongée par Philippe Descola (mais également B. Latour, M. Maffesoli, A. Berque etc.).

La dernière séance du GEMMI honorée par la présence de Pierre Le Quéau avait ouvert la voie par une réflexion sur l’imaginaire de la forêt et le principe de similitude.  Cette séance propose une continuité de cette approche et se veut une nouvelle amorce à une série de  séminaires qui auront pour but de fournir des pistes de réflexions et de recherche sur la question des formes de solidarités prises dans leur contexte environnemental, c’est à dire vers l’élaboration de concepts capables de penser ensemble le mythe, la solidarité et le milieu matériel, ce qui d’une certaine manière renvoie à la notion d’Imaginal.

Programme de cette séance : Jeudi 13 Mars 17h (salle à préciser)

Présentation de deux auteurs : Philippe Descola et Martin Heidegger : penser la solidarité dans le milieu humain : cosmologie et altérité.

 

CEAQ
c/o H2M
67 bd Saint-Germain - 75005 Paris