COLLOQUE LE 20 ANS DU GRACE 24 JANVIER 2008

 

Le corps au quotidien

Sociologie des expériences

corporelles

 

Colloque Anniversaire  20 ans du Groupe de Recherche sur l’Anthropologie du Corps et ses Enjeux

CENTRE D’ETUDES SUR L’ACTUEL ET LE QUOTIDIEN (CEAQ) – Université Paris Descartes – Sorbonne

JEUDI 24 JANVIER 2008 – 9H00/17H00

Amphi Durkheim

17, rue de la Sorbonne

75005 PARIS

(Entrée Libre)

PRESENTATION

Depuis 20 ans le GRACE rassemble de nombreux chercheurs français et étrangers, de disciplines différentes s’intéressant au quotidien des corps et des pratiques corporelles. Force est de constater qu’en 20 ans la thématique du corps s’est immiscée partout aux confins des sciences sociales.  Mais à bien y regarder, les sciences sociales ne sont-elles pas passé à côté du corps ? Le corps reste un prétexte pour parler de tout sauf de lui-même. De plus, le corps comme levier épistémologique amenant à réfléchir sur les sciences sociales reste un objet disgracieux, un sujet tabou.

Face au développement des thématiques modernes du corps performant et perfectible dont il a fallu taire les défaillances et les manifestations de la chair, le 18e siècle a redécouvert le primat de l’expérience sensible à travers les philosophies empiristes et esthétiques. Le corps comme mode de connaissance privilégié du social reste une voie de réflexion originale, mais peu exploitée. Les transpositions du corps individuel au corps social, du biologique au symbolique, de l’expérientiel au normatif demeurent une clé essentielle des raisonnements sur la société en train de se faire. Les travaux de l’anthropologie philosophique, de l’histoire des mentalités, de la géographie humaine et de la sociologie de l’imaginaire ont développé tour à tour des problèmes, des méthodes et des objets forts éclairants pour saisir la socialité et la corporéité aujourd’hui.

Face au déclin des institutions de contrôle des corps, et suite au retour des archaïsmes fondateurs des pratiques sociales, la corporéité est plus que jamais sur le devant de la scène. La mode, la santé, le sport, les loisirs, l’écologie… croisent les évolutions technologiques de notre temps et impriment les imaginaires, les sentiments, les sensations ordinaires d’un champ d’expériences nouveau. Depuis 20 ans le GRACE s’efforce de saisir ces mécanismes dans la perspective d’une anthropologie du sensible. Il est l’heure en cette date anniversaire de proposer un bilan des recherches conduites sur le corps, et de décrire plus avant cette démarche sensible fondatrice d’un domaine renouvelé des recherches sur les images et pratiques corporelles.

En s’appuyant sur l’anthropologie, le GRACE a toujours tenté de prendre au sérieux des approches délaissées et des routes désertées. On peut caractériser ces années de réflexion autour de quelques pistes qui feront l’objet de cette journée :

- Pratiques et expériences corporelles

- Corps, style et société

- Le vécu corporel et l’écriture de soi

- Utopies du corps et morphologies sociales

- Sensibilités incorporées : gestes, humeurs, sens

Contact : olivier.sirost@univmed.fr

 

                                                              PROGRAMME

Le corps au quotidien – Sociologie des expériences corporelles

9h-10h : Ouverture

- Michel Maffesoli

- Olivier Sirost : « Des corps… absents ou refoulés des sciences humaines ? »

10h-12h30 : Session 1 : Eros et morphologies corporelles

- Martine Elzingre : « Quel corps? Utopies, styles et modes: les enjeux de l'apparence »

- Yves Mirande : « Historiographie du corps masculin »

- Emilie Coutant : « Le corps androgyne dans la mode »

- Ana Maria Peçanha : « La mode sans corps »

- Jérôme Dubois : « L'éthos du comédien comme aiguillon du corps social »

                                                  PAUSE DEJEUNER 

14h00-15h30 : Session 2 : Du corps en exercice aux exercices pour penser le corps

- Damien Féménias : « Le temps des expériences : les sports, cultures techniques pour herméneutiques profanes »

- Chloé Charliac : « De l’optique à l’haptique : pour une approche sensible de la danse contemporaine »

- Myriam Peignist : « Le corps acrobatique : corps enchanteur et révolte de la vie sensible »

15h30-17h00 : Session 3 : Corps, imaginaires et techniques

- Frédéric Lebas : « Des techniques du corps, au corps de la technique »

- Lionel Pourtau : « L'instrumentalisation du corps dans les phénomènes de transe produits  par la danse : le cas des fêtes techno »

- Pascal Roland : « Corps, danse, imaginaire »

- Vincenzo Susca : « Le corps est le message : corps et médias dans les réseaux »

17h00 : Conclusion et perspectives

CEAQ
c/o H2M
67 bd Saint-Germain - 75005 Paris